webleads-tracker

Devenir entrepreneur

Quatre éléments déterminants

La création d’entreprise permet de se réaliser professionnellement à travers une activité choisie et concrétiser ses rêves personnels, en cas de réussite.

Quelle que soit la voie choisie - franchise, commerce associé, reprise d’entreprise, création à partir de sa propre idée de business -, ce choix implique de disposer de 4 éléments déterminants :

  • des compétences transférables dans sa nouvelles activité : sens du commerce, management, gestion d’un centre de profit, technique du métier,
  • l’investissement financier pour permettre de lancer sa nouvelle activité dans les meilleures conditions possibles,
  • des aptitudes telles qu’une certaine endurance au travail, du courage, une capacité à déléguer son pouvoir, une faculté d’anticipation…
  • le soutien de son environnement familial et notamment de son conjoint.

La création d’entreprise est comparable à l’arrivée du premier enfant dans un couple. Elle implique d’accepter de prendre des risques, en parallèle de nouvelles responsabilités par rapport à ses salariés. Elle reste cependant un fantastique voyage, durant lequel la dimension du plaisir est essentielle.

Si vous êtes encore salarié

Etre salarié, c’est un confort de vie professionnelle : rémunération et horaires réguliers, fonctions précises, tâches données par une hiérarchie, cadre de travail et résultats fixés. Si le salarié peut se reposer sur une hiérarchie, il ne dispose pas, en revanche, d’une liberté totale et reçoit des objectifs à atteindre.

« Quitter un emploi salarié doit s’anticiper. Valoris développement vous propose une étude gracieuse de votre clause de non-concurrence. En particulier si vous travaillez déjà dans le secteur du travail temporaire. »

L’entrepreneur est indépendant et autonome, mais jamais libre. Il décide de sa stratégie de développement et de son quotidien, de ses investissements, mais dépend de ses clients, de ses fournisseurs, de son banquier, de ses résultats… Il est l’unique responsable de ses réussites comme de ses échecs.

Si vous êtes indemnisé par Pôle Emploi…

Pôle Emploi propose un accompagnement aux futurs créateurs d’entreprise, ainsi que des ateliers et des formations.

Les demandeurs d’emplois indemnisés en Allocation Retour à l’Emploi ou en attente d’indemnisation peuvent percevoir une partie de leurs indemnités sous forme d’aide financière à la création ou à la reprise d’une entreprise. Il existe 2 possibilités, non cumulables.

Tout d’abord, le maintien mensuel total ou partiel des indemnités. Dans ce cas, vous pouvez continuer à percevoir tout ou partie de vos allocations pendant la phase de démarrage de la reprise ou de la création de l’entreprise, en fonction du statut juridique de l’entreprise. Cet accompagnement est possible tant que le droit aux allocations se poursuit, dans la limite de 15 mois maximum (excepté pour les plus de 50 ans, qui bénéficient d’une durée plus longue).

Ensuite, l’apport sous forme de capital. Cette aide correspond à 45% des allocations restantes à la date où vous débutez votre activité. Elle est versée en deux fois : le premier versement à la date de début d’activité, le second, six mois plus tard sur justificatifs.

« Certains ont la création d’entreprise chevillée au corps. A un moment de leur carrière, ils ne se retrouvent plus dans le fonctionnement d’un grand groupe, avec une forte pression de la hiérarchie. Pour d’autres, le cheminement vers l’entrepreneuriat est plus long, il leur faut d’abord trouver l’idée de business dans laquelle se lancer. C’est notamment le cas autour de l’âge de la cinquantaine, dont les profils ne sont plus estimés suffisamment « sexy » pour les recruteurs et dont la solution, pour retrouver une activité valorisante, devient de créer son propre emploi. »